Le site de Vitrolles

Inauguré fin 2008 sur le plateau de l'Arbois, le site de Vitrolles s'étend sur 23 hectares; Il recrée l'intégralité de la chaîne d'intervention : les sites de terrain (feu, secours à personnes, risques technologiques), un centre de secours de 4 000 m² et un centre de gestion des opérations. Il a été construit dans un souci de respect environnemental (gestion et récupération de l’eau, traitement végétal 35 000 arbres et arbustes, intégration dans le paysage etc...).

Dédié aux chefs de groupe et à la formation au commandement, cet outil se situe à la pointe de la pédagogie et de la technologie en reproduisant de multiples combinaisons d’interventions dans différents milieux.
Il offre également des dispositifs destinés à mettre les stagiaires dans les conditions particulières :

  • Un centre d’entraînement au port de l’appareil respiratoire isolant ;
  • Un plateau d’exercices sur les feux de gaz avec caissons de reproduction de phénomène flash-over ;
  • Une zone de manœuvre générale ;
  • Un Centre d’Entraînement au Port d’Appareils Respiratoires Isolant (CEPARI) ;
  • Un atelier «caisson feu réel».

Jusqu’à 6 manœuvres de chef de groupe simultanées sont possibles et plus de 300 scénarios d’intervention rédigés.

Par ailleurs, toute l'année l'Ensosp recherche des sapeurs-pompiers professionnels, volontaires et militaires ou en « Bac pro métiers de la sécurité » pour participer en tant qu’équipier, chef d’équipe ou conducteur aux exercices pratiques de niveau « chef de groupe » à destination des officiers en formation. On les appelle les "Manoeuvrants".
Comment devenir manoeuvrant ?

 

// La tour de contrôle

Elle domine les lieux, permet de visualiser l’ensemble du site, accueille les dispositifs de sécurité et de pilotage des installations techniques, notamment tous les simulateurs de mise à feu, permet de coordonner et de superviser des exercices. Elle joue le rôle de CODIS et de centre de traitement de l’alerte. tous les simulateurs de mise à feu, permet de coordonner et de superviser des exercices. Elle joue le rôle de CODIS et de centre de traitement de l’alerte.

// La remise du plateau technique

Elle contient 62 véhicules et joue le rôle de centre de secours : 6 CIS y sont aménagés.

// L'atelier pavillon

Un pavillon a été reconstitué de façon à permettre la simulation d’un feu d’habitation individuel (feux domestiques) ou généralisé (cuisine, chambre, garage, toiture, etc.).

// L'atelier urbain

La modularité des façades (magasins, appartements, réseaux de gaz factices, etc.) et des intérieurs (appartements modulables) permet une variété de scénarii, reproduisant des interventions en milieu urbain.

// L'atelier voie de circulation

Ont été reproduits deux ateliers « secours routiers et transport de matières dangereuses » sur une longueur de 400 mètres d’autoroute et sur un tronçon de route départementale de 280 mètres.

// L'atelier immeuble

Un immeuble de quatre étages est destiné à mettre en oeuvre des exercices de sauvetage et de mise en sécurité, feu d’appartement, de chaufferie, de parking souterrain et feu de cave. Y sont recensés, au total, cinq points feu.

// L'atelier caisson feu réel

Cet atelier reproduit une montée en température très rapide pouvant aller jusqu’à 600°. Il permet la pratique des techniques d’extinction et la compréhension du phénomène du feu par la stratification des fumées. Il est utilisé pour les formations RCCI - Recherches des Causes et Circonstances de l'Incendie.