Une équipe de l’ENSOSP a participé au 1er challenge CrossFit Police.

Une équipe de l’ENSOSP a participé au 1er challenge CrossFit Police.

Fin décembre 2013, une équipe « ENSOSP » s’est inscrite pour participer à la première édition du challenge CrossFit Police d’Ile-de France, nommée « FITTEST COP 2014 ».

Ce challenge a été créé  pour soutenir la famille d’un policier décédé en service commandé, Thierry DHIOS. Gardien de la paix, âgé de quarante-neuf ans moment des faits,  Il était marié et  père de deux enfants, Manon et Arnaud, âgés de 21 et 17 ans. En poste depuis treize ans à Lorient, il était policier depuis 24 ans.

Qu’est-ce que le CrossFit ?

Le CrossFit est une méthode d’entrainement très répandue outre-Atlantique depuis des années, qui se développe de plus en plus en France, notamment depuis 2011. CrossFit est depuis une marque déposée par Greg Glassman.

Dès son origine, le CrossFit a pour objectif l’optimisation de la condition physique par le biais d’une approche globale et inclusive. Le CrossFit consiste à effectuer « des mouvements fonctionnels de haute intensité, en variation constante ». Il s’agit de mouvements composés, c’est-à-dire poly-articulaires.  Ce sont des mouvements locomoteurs naturels, efficaces et efficients du corps.

En matière de mise en œuvre, le CrossFit est purement et simplement un sport : le « sport de la condition physique ». Le CrossFit est un programme de conditionnement et de développement de la force des muscles de soutien (core).

Le CrossFit n’est pas un programme de conditionnement physique spécialisé, mais une tentative délibérée d’optimiser la compétence physique dans chacun des dix domaines de condition physique reconnus : endurance cardiovasculaire et respiratoire, endurance, force, souplesse, puissance, vitesse, coordination, agilité, équilibre et précision.

Le programme CrossFit a été développé afin d’améliorer la capacité d’un individu à réaliser toutes les tâches physiques. Cette condition physique est exigée du personnel militaire et policier, des pompiers et des nombreux sports qui nécessitent une prouesse physique totale ou complète.

Outre la diversité ou l’exhaustivité recherchée par le CrossFit, le programme a ceci de particulier, il se concentre sur l’optimisation de la réponse endocrinienne, le développement de la puissance, l’entraînement croisé par de multiples modes d’exercice, l’entraînement constant et la pratique continue avec des mouvements fonctionnels, ainsi que le développement de stratégies alimentaires reconnues comme efficaces.

En CrossFit, nous effectuons exclusivement des mouvements composés et des séances d’entraînement cardiovasculaire à haute intensité mais plus brèves. Parce que les mouvements composés ou fonctionnels et la haute intensité ou l’entraînement cardio anaérobie sont radicalement plus efficaces pour atteindre la plupart des résultats souhaités en termes de condition physique.

Ll s’agit d’un programme de conditionnement et de développement de la force des muscles de soutien au sens littéral du terme, à savoir le centre de gravité. L’essentiel de notre travail se concentre sur l’axe fonctionnel principal du corps humain : l’extension et la flexion de la hanche, associée à l’extension, la flexion et la rotation du torse ou du tronc.

La méthode CrossFit vise à établir des priorités en termes d’efforts et d’objectifs, comme suit :

 

1° Alimentation : pose les fondements moléculaires de la condition physique et de la santé.

2° Conditionnement métabolique : développe la capacité dans chacune des trois voies métaboliques : aérobie, acide lactique, puis phosphocréatine.

L’entraînement aérobie est bénéfique pour la fonction cardiovasculaire et contribue à réduire la masse adipeuse.

Le conditionnement aérobie nous permet d’effectuer une activité à puissance modérée/faible pendant une période prolongée. Cela est particulièrement utile dans de nombreux sports.

L’entraînement anaérobie est également bénéfique pour la fonction cardiovasculaire et contribue à réduire la masse adipeuse. L’activité anaérobie est unique dans sa capacité d’améliorer sensiblement la puissance, la vitesse, la force et la masse musculaire.

3° Gymnastique : établit la capacité fonctionnelle pour le contrôle du corps et l’amplitude des mouvements.

La valeur extraordinaire de la gymnastique en tant que méthode d’entraînement repose sur le fait qu’elle utilise le poids du corps comme unique source de résistance. C’est la raison pour laquelle il est si important d’améliorer le rapport force-poids.

La gymnastique contribue au développement des tractions (pull-ups), des squats, des fentes (lunges), du saut, des pompes et de nombreux développés en appui renversé (presses to handstand), d’échelles (scales). Aussi importante que soit sa capacité à développer la force, la gymnastique est sans aucun doute l’approche ultime pour améliorer la coordination, l’équilibre, l’agilité, la précision et la souplesse.

4° Haltérophilie et lancer : développe la capacité à contrôler les objets externes et à produire de la puissance.

Il y a deux mouvements d’haltérophilie olympique : l’épaulé jeté (clean & jerk) et l’arraché (snatch).

La maîtrise de ces mouvements développe le squat, le soulevé de terre (deadlift), l’épaulé en puissance (power clean) et le jeté en fente (split jerk), tout en les intégrant à un seul mouvement d’une valeur inégalée en termes de force et de conditionnement.

La pratique des mouvements d’haltérophilie olympique apprend à exercer une force sur les groupes musculaires dans le bon ordre, c’est-à-dire du centre du corps vers les extrémités (du tronc aux extrémités). Outre l’apprentissage de cette technique de transfert d’une force explosive, l’épaulé jeté (clean & jerk) et l’arraché (snatch) conditionnent le corps à recevoir ces forces provenant d’un autre corps en mouvement de façon sûre et efficace.

Malheureusement, les mouvements d’haltérophilie olympique sont rarement pratiqués par les adeptes du conditionnement physique en raison de leur nature intrinsèquement complexe et technique. Désormais, le CrossFit les met à la disposition de toute personne suffisamment patiente et persévérante pour les apprendre.

5° Sport : applique la condition physique dans un esprit compétitif avec des mouvements plus aléatoires et la maîtrise des aptitudes.

Les athlètes sont formés au vélo, à la course à pied, à la natation et au rameur ou à l’aviron sur des distances courtes, moyennes et longues, ce qui garantit l’exposition et la compétence dans chacune des trois voies métaboliques principales.

Les  athlètes sont formés à la gymnastique, des mouvements rudimentaires aux plus avancés, en tirant parti d’une grande capacité de contrôle du corps sur le plan dynamique et statique, tout en optimisant le rapport force-poids et la souplesse. Le CrossFit accorde aussi une large place à l’haltérophilie olympique, car on a constaté la capacité unique de ce sport à développer chez l’athlète la puissance explosive, le contrôle des objets externes et la maîtrise des modèles de recrutement moteur critiques.

Enfin, CrossFit encourage et aide les athlètes à explorer une variété de sports leur permettant d’illustrer et de mettre à l’épreuve leur condition physique.

Notre condition physique, le fait d’être « CrossFit », s’acquiert en devenant à la fois gymnaste, haltérophile olympique et sprinter polyvalent ou « athlète du sprint ».

 

L’équipe de l’ENSOSP :

La préparation physique et spécifique pour ce challenge a donc débuté le 06 janvier 2014 et les qualifications se sont déroulées du 24 février au 10 mars 2014.

Cette « team »  était composée des agents suivants :

Ltn Pierre-Etienne CHEVRET  (FILT 81), Ltn Alexis ROCHER  (FILT 81), Ltn Joachim KREBS (FILT 82)

Remplaçants: Ltn Adrien LEBEAU  (FILT 81)

Coach: Ltn Jean-François SANCI  (personnel ENSOSP)

 

Ces qualifications consistait à effectuer 2 WODS ( Workout Of the Day = séance d’entrainement du jour) :

  • Le premier consistait à enchaîner le plus rapidement possible 15 deadlift (soulevé de terre) à 60 kg et 15 burpees over the bar ( difficile à traduire…) puis 12 de chaque puis 9 puis 6 et enfin 3.
  • Le second consistait en 3 minutes à effectuer 6 séries de 5 Pull-ups (tractions) enchainées avec 10 Air Squat (flexion de jambes). Le temps restant et pour arriver au 3 minutes, il fallait faire un maximum de Thrusters (flexion de jambe puis extension de bras) avec une barre à 20 kg.

L’équipe s’est qualifiée en prenant la 10ème place et dernière place qualificative sur 44 équipes participantes, et seule équipe masculine représentant les Sapeurs-Pompiers.

Depuis, nous nous sommes entrainés tous les soirs pour gagner des places au classement général ; nous étions les « petits poucets » de cette aventure…

Je suis très honoré de cette qualification car le niveau était très relevé. Plusieurs équipes de CrossFit de niveau européen font parties de ces dix premiers.

Le « team ENSOSP » a donc été conviée à la Grande Finale,  le 26 avril 2014 à Issy-les-Moulineaux, pour représenter notre école.

Sous la pluie, le premier WOD consistait à un « Jackie » : le « Jackie » est un « benchmark », séance d’entraînement de référence servant à mesurer et comparer vos performances et améliorations et il consiste, quel que soit le pays du monde où vous le réaliser, à enchaîner le plus vite possible :

1000 m row (rameur), 50 Thrusters à 20 kg, 30 pull-ups (tractions). Chaque membre de l’équipe devait réaliser ce WOD et le classement s’est fait le temps total des 3 membres, tout comme l’ensemble des épreuves.

A l’issue de ce 1er WOD, la “team” se classe 5ème au classement général.

Le second WOD faisait référence à Thierry DHIOS et consistait à enchaîner pour chaque membre:

400 m run ( course), 15 clean and jerks ( épaulé/jeté) ou power snatches ( arraché en puissance)à 50 kg, burpees-Tire Flips ( burpee- soulevé de pneu) et à nouveau 15 clean and jerks ( épaulé/jeté) ou power snatches ( arraché en puissance)à 50 kg.

A l’issue de ce 2me WOD, la team perd une place et est 6ème au classement général.

Le troisième WOD de la journée est le WOD « Nérin » et il consistait à réaliser le plus rapidement possible :

21 deadlifts ( soulevé de terre) à 60 kg puis 21 Kettlebell Gobelet ( flexion de jambe avec haltère) à 24 kg puis 21 Kettlebell Swing America à 24 kg (swing avec la kettlebell qui arrive au-dessus de la tête), enchainé ensuite 15 répétitions de chaque mouvement puis pour finir 9 de chaque.

L’équipe conserve sa 6ème place au général, ex aequo avec la team « BRF Fit team » mais 5 équipes se tiennent dans un « mouchoir de poche » car 4 points seulement séparent les 3ème des 7ème. Les 2 premières places semblent définitivement acquises pour les 2 teams de la French Invictus.

Le dernier WOD est un WOD à « élimination directe »  où à l’issue de chaque mouvement effectué en relais pendant 4 minutes, une équipe est éliminée , pour se retrouver à 2 en « Grande Finale ».

Le premier mouvement est un mouvement de gymnastique et principalement d’abdominaux : le toes-to-bar (orteils à la barre= il s’agit, suspendu à la barre de faire toucher les orteils de pieds sur la barre).

L’équipe se qualifie pour le tour suivant avec 2 minutes de repos.

Il s’agit à présent d’un mouvement de weightlifting : le power clean ( épaulé en puissance) à 60 kg. Ce mouvement est très technique puisqu’il nécessite l’ouverture du bassin en extension et compte tenu du peu de temps de préparation, les difficultés sont vite apparues pour l’équipe sur ce mouvement et ils sont donc éliminé à l’issue de ce WOD.

La team « ENSOSP » se classe finalement 7ème au général.

Je tenais à remercier ces athlètes qui m’ont fait confiance pour cette préparation, le LCL  JULLIEN, le LCL CHABAS, le COL PRADON et le COL MENET qui m’ont permis de finaliser cette initiative, Mme FALAH pour la logistique, le CCH CANAGUIER pour la mise à disposition des installations de l’Ecole, l’APE, le coach de la salle Crossfit Castellane à Marseille qui nous a permis de s’entraîner dans une box, l’organisation et l’accueil réservés des organisateurs de ce challenge avec notamment Anthony, mais aussi les athlètes de toutes les équipes pour l’esprit développé tout au long de cette compétition.

En conclusion, je dirai : I love CrossFit… and you ?

 

Le Coach: Ltn Jean-François SANCI