Portrait : Le lieutenant Sandrine ROBE

Portrait : Le lieutenant Sandrine ROBE
Le lieutenant Sandrine ROBE

3 questions au lieutenant Sandrine ROBE, 22 ans, du SDIS 68 qui a intégré la FILT 80

Pouvez-vous nous dire quelle est votre formation et quel est votre parcours professionnel  ?

J’ai commencé comme volontaire à 16 ans dans un centre de première intervention et après j’ai contracté un double engagement dans un grand centre de secours principal. J’ai une licence en administration économique et sociale et un master I dans le droit de l’environnement et des risques.

Qu’est ce qui vous a poussé à rejoindre les sapeurs-pompiers ?

J’ai passé le concours pour entrer à l’ENSOSP car le métier de sapeur-pompier allie à la fois l’opérationnel et l’administratif, il y a vraiment cette double casquette. C’est le sens du devoir, aider l’autre, le service public mais aussi les valeurs qui s’en dégagent, de solidarité, de courage et de dévouement, qu’on retrouvent dans la devise. Il y a aussi la cohésion, l’investissement personnel, la technicité, l’ouverture d’esprit, le fait de devoir toujours se remettre en question et apprendre de nouvelles choses pour servir au mieux la population.

Comment se sont passés vos 1ers jours à l’école ?

Nous avons, ici à l’ENSOSP, une très belle structure, on nous donne les moyens de réussir notre formation avec l’accès au centre documentaire, aux infrastructures sportives. Nous avons été très bien accueillis, intégrés au fur et à mesure avec par exemple le parrainage de la FILT précédente qui permet de ne pas être complètement déboussolé, d’avoir des repères. Pour l’instant, tout se passe très bien.