Portrait : Le Lieutenant Jacques Abel

Portrait : Le Lieutenant Jacques Abel
Le lieutenant Jacques Abel

3 questions au Lieutenant Jacques ABEL, 46 ans, du SDIS 13 qui a intégré la FILT 80

Pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel ?

J’ai d’abord été marin-pompier de Marseille pendant 15 années au terme desquelles j’ai fait le choix d’intégrer le SDIS des Bouches du Rhône. J’y ai été homme de rang puis sous-officier et à l’issue du concours interne, ce même département m’a engagé en qualité de lieutenant.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience dans l’opérationnel ?

J’ai une expérience opérationnelle riche derrière moi, Marseille est une des grandes villes de France, j’ai participé à de multiples interventions dans le cadre du secours à personne, des accidents de circulation, des feux industriels, des feux de fôret. Et plus spécifiquement, j’ai intégré le Groupe d’Exploration Circuit Fermé (GECF) qui est lié à la problématique du tunnel TGV qui nécessite donc d’avoir des porteurs aptes aux AERI à circuit fermé . Une particularité qui est peu courante.

Pourquoi avoir rejoint l’ENSOSP ?

La FILT 80 est la première au format un peu réduit suite à la réforme de la filière, une FILT avec sa diversité, des jeunes issus des études supérieures et d’autres qui viennent du concours interne, une diversité géographique aussi. Dès les 1ères minutes, les éléments nécessaires pour que ce nouvel alliage métallique composé de choses un peu hétérogènes au début prennent et forment un bloc solide et prometteur pour l’ensemble de la formation.