Portrait : Le Lieutenant Antoine GHERAERT

Portrait : Le Lieutenant Antoine GHERAERT
Le Lieutenant Antoine GHERAERT

3 questions au lieutenant Antoine GHERAERT, 40 ans du SDIS 78 qui a intégré la FILT 80

Vous êtes en détachement d’intégration, pouvez-vous nous dire quel a été est votre parcours professionnel avant d’arriver à l’ENSOSP ?

Je viens du Ministère de l’Intérieur, je suis fonctionnaire de police au grade de brigadier chef avec la qualification d’officier de police judiciaire. J’occupais les fonctions de chef de groupe dans une unité judicaire dans le département des Yvelines, au commissariat de Plaisir où j’ai exercé pandent 6 ans. Auparavant, j’ai fait une partie de ma carrière dans le 93.

Le détachement d’intégration est ouvert aux personnes de même catégorie que les lieutenants catégorie B. De plus, je suis pompier volontaire dans les Yvelines. J’ai postulé au Sdis des Yvelines et ce SDIS a été innovateur puisque je suis le 1er à être embauché au titre du détachement d’intégration au niveau des Yvelines mais également au niveau national.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre les sapeurs-pompiers ?

On retrouve des valeurs communes aux institutions de la police et des sapeurs-pompiers. Des valeurs de rigueur, d’impartialité, de loyauté envers sa hiérarchie et également l’esprit de la vie en collectivité, de la cohésion de groupe. J’espère pouvoir apporter mon savoir, le management que j’ai pu faire et le commandement, amener ma pierre à l’édifice.

Comment se sont passés vos 1ers jours à l’école ?

L’intégration s’est très bien passée, nous sommes une promotion de 48 lieutenants, cela nous a également permis de voir les différents parcours de chacun, qui viennent pour une partie du scolaire, pour d'autres du milieu professionnel, soit pompier soit extérieur, c’est très enrichissant pour la suite de la scolarité.