Profil Attendu Apres Formation

Depuis début 2009 l’ENSOSP s’est engagée dans une réflexion pour la rénovation des programmes de lieutenants dénommée PAAF : Profil Attendu Après Formation. Avec une représentativité de tous les acteurs institutionnels et à partir d’une conduite de projets, le groupe de travail PAAF, s’appuyant sur une démarche d’ingénierie de formation a réalisé une première étape, le descriptif des activités.

Il ne s’agit pas d’un référentiel des activités à proprement parler mais d’un descriptif déclinant pour chacune des 66 activités retenues, les conditions de réalisation et les résultats attendus pour un lieutenant ou major, globalement dans les domaines :
- De la culture générale de l’officier,
- De l’ingénierie des risques,
- La sécurité et santé en service.

La deuxième étape est le descriptif compétences qui décline l’ensemble de ressources mobilisées : les connaissances, les comportements, les valeurs et les manières de s’y prendre.
 

 // Un groupe de travail

Le moment est venu de saluer la qualité, la disponibilité et l’écoute des cadres sollicités et originaires des SDIS, de la DSC, ceux de l’école nationale et enfin nos auditeurs extérieurs. Ils ont accepté d’accompagner le travail de l’équipe ENSOSP avec le soutien de la Division Ingénierie.

Cette approche bouleverse les contenus et méthodes pédagogiques. Elle est basée sur la définition d’un référentiel des compétences nécessaires pour tenir un emploi. Cette méthode a été étendue récemment par la DGSCGC, à la définition de l’ensemble des emplois des sapeurs-pompiers. L’école a joué là son rôle d’expert et de pionnier.
 

 // Une nouvelle phase : du PAAF à l'IPAAF

Depuis le mois de juin 2010 s’ouvre une nouvelle phase, la construction d’un nouveau programme de formation portant sur 70 jours dans les 200 jours de formation programmés pour une FILT gérée par le Département des Formations d’Intégration.
La réflexion est aboutie. Vient désormais la phase de mise en œuvre.
 

 // Références documentaires

Vous trouverez les documents fondateurs de la démarche et quelques illustrations de cette production, les données présentées n’étant ni exhaustives ni totalement stabilisées. Le nouveau projet s’appuiera sur une entrée par les compétences et la création de situations d’apprentissages. Elles permettent de placer l’apprenant (stagiaire de l’école) au plus près de son milieu professionnel, tout en convoquant les matières et disciplines pédagogiques nécessaires.

Les documents sont à lire selon l’ordre proposé afin de mieux comprendre la progression des travaux.