// Les valeurs sapeurs-pompiers à l'ENSOSP

La Fraternité

La fraternité est une des valeurs de la République qui est apparue plus tardivement.

En effet, elle ne s’associe à la liberté et à l’égalité dans la triade républicaine qu’en 1848.

La liberté et l’égalité sont des mots qui ont nourri de très nombreux débats tout au long du XVIII siècle alors que nous parlions très peu de la fraternité.

Cette différence est sans doute liée au fait qu’il est plus facile de déterminer des droits et des devoirs autour des notions de liberté et d’égalité, alors que la fraternité revêt plus une dimension symbolique.

La liberté

La liberté,  est reconnue comme un droit fondamental dès la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789  et fait donc passer l’Homme d’un statut de sujet à un statut de citoyen.

Néanmoins, cette liberté est « encadrée » par une sorte de contrat social  où chacun accepte l’encadrement des libertés par des lois librement consenties par tous, ces lois étant votées par des représentants élus du peuple.

Et c’est ainsi que l’article 4 explique parfaitement cet équilibre entre liberté et encadrement.

L’égalité

Dès la première République, trois grandes valeurs sont mises en avant : la liberté, l’égalité et la fraternité.

Au sens républicain, l’égalité des hommes (et des femmes depuis 1944) s’entend devant la loi : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » nous dit la déclaration de 1789.

C’est ainsi que l’on retrouve l’égalité comme principe du service public : égalité des usagers du service mais aussi égalité des agents du service.

L'exemplarité

Depuis de nombreuses années maintenant des scandales à répétitions frappent les sphères administratives et politiques de nos états ou des grosses organisations internationales. Le dernier en date, celui de la FIFA est caractéristique du genre et nous pousse à explorer aujourd’hui la valeur d’exemplarité. Cette valeur est au cœur de la mission du fonctionnaire, de celle des hommes d’uniforme que nous sommes et plus amplifiée encore parce que nous sommes officiers.

Le devoir de mémoire

Aujourd’hui, la disparition tragique de deux de nos camarades en service commandé ces derniers jours, nous pousse à nous interroger sur le devoir de mémoire.

Cette idée dont nous entendons souvent parler au moment des cérémonies de commémoration de fin des conflits armés, met en avant surtout la nécessité de ne pas oublier, afin de ne pas reproduire les causes ayant entrainé ces désastres humains.  

Mais ce devoir de mémoire est également très important dans la construction lente des identités nationales et donc de la cohésion des peuples.

L’honnêteté

Le scandale qui secoue aujourd’hui une société automobile Allemande célèbre, nous pousse aujourd’hui à revisiter la valeur honnêteté.

En effet, confrontée aux pressions d’une économie de marché sans scrupule, la tentation de la malhonnêteté l’a emporté sur toute autre considération, amenant au scandale qui a fait la une des journaux de la semaine dernière.

Dans l’exercice de nos missions nous devons également avoir, chevillé au corps, le souci  de l’honnêteté, sans laquelle les idéaux qui sous-tendent nos missions de service public perdraient tous leurs sens.

La liberté

Lors des discussions récentes autour de la proposition de lois sur la sécurité, de nombreux débats sont apparus portant sur le délicat équilibre à trouver entre  sécurité et liberté, l’augmentation de la première ayant très souvent pour corolaire la diminution de la deuxième.

La bienveillance

Avec les évènements liés à l’afflux massif de migrants aux portes de l’Europe, j’ai choisi de traiter aujourd’hui comme valeur, la bienveillance.

En effet au-delà de l’analyse politique et partisane que nous serions tentés d’en faire, il convient de voir à travers ces réfugiés des personnes en souffrance, contraintes de fuir devant une menace réelle dans leurs pays et nous poser la question de ce que nous serions amenés à faire si nous étions confrontés aux mêmes contraintes qu’eux.

Le Courage

Après l’attaque survenue dans le Thalys avec l’intervention des cinq passagers qui ont permis d’éviter un carnage, le courage a, sans aucun doute, été la valeur dont nous avons beaucoup parlé ces derniers quinze jours.

Inévitablement cet évènement nous a renvoyé chacun individuellement, à la question de savoir ce que nous nous aurions fait en pareille circonstance.  

Mais quelle que soit la réponse que nous souhaiterions donner, chacun doit savoir que l’humilité doit prévaloir en la matière.

La cohésion

Comme chaque année depuis 9 ans maintenant, l’ENSOSP a participé au défilé du 14 juillet sur les champs Elysées et à Marseille.

Au-delà de la solennité de l’évènement et de l’honneur qui est fait à chacun d’entre nous d’y participer, la préparation de ces défilés nous permet de mettre en application une valeur essentielle dans notre profession qui est celle de la cohésion.

En effet, il ne peut pas y avoir d’excellence dans les cérémonies de cette nature, sans que la pratique de la cohésion de groupe soit poussée le plus loin possible.

Pages

S'abonner à Les valeurs de l'ENSOSP