// Les valeurs sapeurs-pompiers à l'ENSOSP

Le devoir de mémoire

Le mois de novembre est, par tradition, un mois de commémorations, soit parce que le calendrier nous le rappelle, soit parce que le 11 novembre nous amène à nous souvenir de la fin d’un temps tragique, je veux bien évidemment parler de la Première Guerre mondiale. De ce fait, il est aujourd’hui naturel de nous interroger sur le devoir de mémoire.

La persévérance

S’il est une qualité dont on parle peu et qui, pourtant, doit impérativement faire partie de la boite à outils du manager, c’est bien la persévérance que nous pourrions encore appeler la ténacité ou la pugnacité.

L'Exemplarité

L’Ecole nationale, parce qu’elle a pour vocation essentielle de former des futurs chefs en charge de manager des équipes, porte une grande importance sur l’enseignement des valeurs ainsi que sur la rigueur des comportements aussi bien des stagiaires que des personnels de l’ENSOSP ou des intervenants.

La continuité du service public

Aujourd’hui je  propose de vous parler d’une notion qui fait partie totalement de l’ADN de l’agent public : la continuité du service public. 

Comme vous le savez le service public se conçoit comme un service au public ininterrompu tant dans sa prestation que dans la qualité de celle-ci. L'état ainsi que les collectivités territoriales sont les garants de cette continuité de service et chaque fonctionnaire doit en avoir conscience car cela constitue la raison d'être de ses missions.

La concertation

Les récents évènements en Espagne et plus généralement ceux que nous rencontrons dans le domaine social en France depuis la rentrée, nous amènent à nous interroger sur la notion de concertation toujours nécessaire dès lors qu’une organisation existe.

La concertation est une méthode qui consiste à trouver un terrain d’entente préalable à une prise de décision sur un sujet qui concerne plusieurs personnes ayant des intérêts pouvant être convergents ou divergents. 

La liberté

Lundi dernier (lundi 25 septembre 2017), j’accueillais la nouvelle promotion de lieutenant de 1ère classe. Mon discours d’accueil est toujours, pour moi, l’occasion de rappeler ce qui me semble être les caractéristiques fondamentales que doit détenir un officier. J’ai ainsi, ce jour-là, beaucoup insisté sur la notion de liberté et c’est donc de cette valeur dont je vais vous parler aujourd’hui.

Le devoir de réserve

Dans l’exercice de nos responsabilités, nous sommes parfois confrontés à des écrits ou à des propos de la part de nos collaborateurs faisant preuve d’un manque de recul. Les conséquences qui en découlent amènent les responsables que nous sommes à mettre en œuvre une énergie souvent disproportionnée au regard des faits initiaux. Les répercussions de ce manque de réserve peuvent être très importantes. Le devoir de réserve, avec la discrétion et le secret professionnel, font partie des obligations des fonctionnaires.

Le courage

La valeur choisie aujourd’hui est la valeur courage, valeur bien connue de notre profession et que nous souhaitons, malgré tout, éclairer d’une manière particulière. L’évolution de la société, et par voie de conséquence de nos organisations, implique des changements plus ou moins importants. Parfois, le changement est ressenti comme une véritable révolution et cela occasionne des résistances que les manageurs que vous êtes se doivent d’appréhender pour emporter les convictions et pour conduire et accompagner le tournant auquel les équipes doivent faire face.

La solidarité

La semaine dernière, l’ouragan Irma a frappé très durement les îles des Caraïbes. Après le temps de la catastrophe, puis celui de la sidération, très rapidement s’est mis en place le temps de la solidarité et c’est donc de cette valeur dont je vais vous parler aujourd’hui.

Une valeur portée au rang de vertu : la tempérance

La tempérance est définie comme une forme de retenue ou de modération volontaire d’un individu à l’endroit d’un fait, d’une idée ou d’une personne. Il s’agit donc d’un contrôle de soi dans un désir de paix, d’humilité ou de lutte contre ses propres excès. Les anciens considéraient la tempérance comme l’une des quatre vertus cardinales avec la prudence, la force et la justice. Ne sommes-nous pas là justement au cœur des valeurs fondamentales de tout manager ?

Pages

S'abonner à Les valeurs de l'ENSOSP