Entrainements du 8 juillet 2017

En ce 1er jour de préparation dans la région parisienne, faisons un retour sur les coulisses du défilé, ce qui se passe avant le grand jour.

Quelques éléments chiffrés

L’ENSOSP défile depuis 2006, c’est sa 12ème année consécutive de présence sur les Champs-Elysées pour la fête nationale. Comme pour chaque édition, la préparation en amont est très importante, elle s’anticipe sur 1 an, dès le retour d’un défilé, il faut d’ores et déjà penser au suivant, au reconditionnement, aux commandes à venir, aux réparations, aux réservations etc…

La troupe à Paris est composée de 76 lieutenants, de 7 cadres défilants, de 4 chauffeurs, de 2 personnels du SSSM et de 5 encadrants.

Deux bus ont été nécessaires, à l’aventure parisienne, ils auront parcouru plus de 1600 kilomètres.

Avant la dernière semaine d’entrainements à Paris, nos officiers se sont entrainés intensivement pendant plusieurs semaines sous le soleil de plomb du sud de la France.

La tenue

Revenons un peu sur cette tenue qui est un retour à la tradition ainsi qu’un hommage aux anciens et attardons nous notamment sur le casque et sur les armes. Le casque Franck de 1933 possède un cachet particulier, son esthétique est très travaillée. Bien que son usage n’ait plus cours sur le terrain, il est resté un symbole puisqu’il est porté  lors des cérémonies officielles par la garde du drapeau des corps départementaux. Porter cette tenue pour le défilé du 14 juillet est intimement lié aux valeurs et au protocole qui accompagnent les officiers de sapeurs-pompiers.

Concernant leur arme, il s’agit d’un sabre symbole du commandement et d'une épée pour les personnels de santé.