Une valeur portée au rang de vertu : la tempérance

La tempérance est définie comme une forme de retenue ou de modération volontaire d’un individu à l’endroit d’un fait, d’une idée ou d’une personne. Il s’agit donc d’un contrôle de soi dans un désir de paix, d’humilité ou de lutte contre ses propres excès. Les anciens considéraient la tempérance comme l’une des quatre vertus cardinales avec la prudence, la force et la justice. Ne sommes-nous pas là justement au cœur des valeurs fondamentales de tout manager ? La tempérance représente une forme d’équilibre dans ses comportements et ses paroles, équilibre qui constitue la pierre angulaire de l’exemplarité nécessaire à toute personne en charge de responsabilité. Pour autant, cette tempérance ne doit surtout pas éteindre en nous, ni le courage nécessaire à l’action, ni ce brin d’originalité que nous devons tous entretenir afin de générer les idées indispensables à toute innovation.