La persévérance

S’il est une qualité dont on parle peu et qui, pourtant, doit impérativement faire partie de la boite à outils du manager, c’est bien la persévérance que nous pourrions encore appeler la ténacité ou la pugnacité. La persévérance, c’est la propension que possède quelqu’un à tenir bon contre vents et marées dans un projet, dans une posture ou encore dans ses idées en évitant l’obstination stérile qui amène, elle, à l’échec. Beaucoup de grands Hommes dans notre Histoire se sont caractérisés par leur persévérance. Le Général Charles de GAULLE n’aurait sans doute pas construit son œuvre politique sans cette solide persévérance et pas plus Mme la Ministre Simone VEIL quand elle défendit, en 1974, devant un public non acquis à sa cause (autre siècle, autres mœurs), la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse, promulguée in fine le 19 janvier 1975. Mais sans aller jusque-là, l’officier en charge de responsabilités doit savoir qu’il lui faudra parfois se doter d’une solide persévérance dans son action afin de mener à bien les projets qui lui seront confiés. En effet, nombreux seront ceux qui, par jalousie, par envie, par habitude ou simplement par flemmardise trouveront tous les moyens possibles de ralentir ou de critiquer le manager dans son action et de l’enfermer ainsi dans une inertie dont il devra constamment se garder. C’est pourquoi la persévérance reste sans aucun doute une qualité essentielle et incontournable des vrais bâtisseurs.