Projets européens AFAN et RESCUER

Projets européens AFAN et RESCUER

Le projet RESCUER

Dans le cadre du programme « Horizon 2020 », l’Ensosp a intégré un consortium de partenaires afin de candidater à un appel à projet européen lancé par la Commission européenne (DG HOME). RESCUER (First responder-centered support toolkit for operating in adverse and infrastructure-ess environments), vise à concevoir et à développer une boîte à outils technologique centrée sur les primo-intervenants, qui permettra d’améliorer leur capacité opérationnelle et leur sécurité, en particulier dans des environnements et des infrastructures dégradés. Ce projet a été déposé à la Commission européenne et retenu le 18 janvier dernier. Avec le concept « HERO » (enhanced new era first responder), RESCUER fournira une palette de moyens offrant une augmentation des sens, un auto-positionnement précis et des interfaces de réalité augmentée multi-sens, permettant d’améliorer la concentration et la capacité à utiliser l'information. Des communications intra-équipe robustes seront également développées pour les échanges verbaux et de données. Complémentaire du projet FASTER*, RESCUER compte 19 participants dont la moitié fait partie des deux consortia. Neuf pays de l’Union européenne sont représentés. L’Ensosp participera notamment à la définition du besoin utilisateur puis à la préparation, à la réalisation et au suivi des démonstrations. L’Ecole nationale sera surtout le leader de la tâche « formation et entraînement des primo-intervenants », avant chaque phase de démonstration. RESCUER sera conduit sur 36 mois et devrait commencer en juillet prochain. *FASTER : projet européen visant l’amélioration de la sécurité et de l’efficience des primo-intervenants de l’urgence (first responders).

Le projet AFAN

La création d’un réseau européen de connaissance en protection civile :

Ce projet fait partie d’une initiative globale lancée par la Commission européenne à travers la DG ECHO (Direction générale de la protection civile et des opérations d’aide humanitaires européennes). Il s’agit de renforcer le mécanisme actuel de protection civile de l’Union en développant un réseau de connaissances ayant pour thématiques les différentes menaces auxquelles font face les services de protection civile en Europe (incendies, inondation, séismes, épidémies). Au sein de cet ensemble important, l’action d’AFAN se concentre sur l’analyse des incendies. Le dernier rapport de cartographie des risques en Europe, publié en 2020, a présenté les incendies forestiers comme faisant partie des cinq principales menaces qui inquiètent les autorités nationales et européennes. Dans ce contexte, la coopération entre pays les plus exposés aux risques de feux de forêt est essentielle. Le projet AFAN découle de cet objectif d’amélioration des capacités de réponse par le partage des connaissances, expertises, expériences, enseignements et bonnes pratiques.

AFAN - Advanced Fire Analysis Network :

Le consortium est composé de six partenaires issus de quatre pays (France, Espagne, Italie, Royaume-Uni). Il est constitué de services de secours (Service d’Incendie et de Secours de Catalogne, Service d’Incendie et de Secours de Galles du Sud) qui apportent une dimension opérationnelle ; et d’instituts de formation et de prévention nationaux (Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers, Ecole d’Application de Sécurité Civile, Fondation Pau Costa, DREAM Italie). Lancé le 1er janvier 2021, la durée de ce projet est de dix-huit mois. Ses principaux objectifs sont de permettre la réalisation d’une synthèse des connaissances et des méthodes de lutte contre les feux de forêt en Europe. Pour cela, le rôle de l’ENSOSP est primordial car il lui incombe de développer une cartographie européenne des centres de formation et d’analyse sur cette thématique. Ce travail de recensement accompagne la création d’une base de données, au sein de laquelle seront rassemblés les outils et la littérature scientifique concernant les meilleures pratiques de lutte. Le 25 janvier a eu lieu la réunion de lancement, rassemblant l’ensemble des partenaires. Plusieurs évènements sont prévus tout au long de ces dix-huit mois. Le premier webinaire s’est tenu mardi 23 février en présence des organismes ayant manifesté leur intérêt pour le projet. Ce fut l’occasion d’effectuer une présentation public d’AFAN et de recueillir des informations de la part des organismes intéressés, afin de pouvoir faire se rejoindre leurs attentes et les objectifs du projet. D’autres évènements sont programmés au cours de la période 2021 / 2022 afin de poursuivre le travail d’organisation et de développement du réseau.

Suivre l’actualité du projet et l’action de l’Union européenne en matière de protection civile :

Pour rester informé et suivre l’actualité du projet AFAN, plusieurs canaux de communication ont été créés. Un compte twitter permet de suivre les dernières évolutions et échanges entre partenaires et parties prenantes. Le site internet du projet propose une description détaillée des objectifs et de l’équipe qui œuvre à leur réalisation. Par ailleurs, la Commission européenne a mis à disposition des fiches synthétiques et une infographie concernant le développement du réseau européen de connaissance en protection civile. Cette initiative s’inscrit dans une action globale de renfort du mécanisme de protection civile de l’Union qui est un outil essentiel de la réponse européenne face aux catastrophes.