L'ENSOSP défile à Marseille et à Paris

L'ENSOSP défile à Marseille et à Paris

Le 14 juillet, l'Ensosp défile à Marseille et à Paris

Depuis 2006 l'Ecole nationale défile sur les Champs-Elysées et depuis 2011, sur l'avenue du Prado.
Cette année, l'unité se compose d'élèves officiers issus des formations d'intégration de Lieutenants professionnels de sapeurs-pompiers (FILT 96, 97 et 98), de cadres de la FI SSSM (service de santé et de secours médical) et pour la première année, d'élèves-colonels.
Cette volonté témoigne de l'ouverture de l'Ecole nationale à tous les officiers de sapeurs-pompiers : qu'ils soient "képis noirs", ou "képis rouges" et "képis verts".

83 officiers défileront sur les Champs-Elysées, à Paris et 114 officiers défileront sur l'avenue du Prado, à Marseille.
 

  • Les valeurs de l'Ensosp au coeur du défilé

Fierté : Il s’agit du sentiment humain qui anime l’officier de sapeur-pompier qui s’apprête à descendre les Champs Elysées. Sentiment qui prend vie dans la satisfaction de représenter l’excellence d’une grande école de la Sécurité Civile et le professionnalisme d’un métier hors du commun…

Exemplarité : Il s’agit de la valeur professionnelle qui a guidé, hier, les nombreux jours de préparation du défilé et qui, aujourd’hui, guidera les quelques heures particulièrement exigeantes de sa réalisation. Le défilant doit avoir, en effet, le souci permanent d’être exemplaire. Une exemplarité du savoir-être et du savoir-faire qui vise moins à être imitée qu’à inspirer.

Cohésion : C’est lien. Une énergie collective qui surgit lorsque l’ensemble des individualités parviennent à s’effacer, avec humilité, pour animer dans un même mouvement : l’esprit de corps. D’un corps qui devient, alors, plus grand et plus efficient que l’ensemble des forces qui le compose. La cohésion est, finalement, cette mystérieuse alchimie qui fait que plusieurs corps singuliers peuvent, le temps d’un défilé, marcher comme un seul homme !
 

  • La tenue des défilants

Le choix de la tenue est un retour à la tradition ainsi qu’un hommage aux anciens car elle comprend des attributs comme le casque Franck de 1933, les épaulettes et les contre-épaulettes. Défiler dans cette tenue est un symbole fort pour notre École nationale, un hommage à l’histoire et à ceux qui l’ont écrite. Nos défilants parisiens porteront le casque Franck de 1933 qui possède un cachet particulier et son esthétique est très travaillée. La société Franck qui l’a conçu s’est inspirée des casques des poilus.
Pendant plus d’un demi-siècle, il a accompagné tous les sapeurs-pompiers qui ont fait de l’opérationnel avant d’être abandonné pour le casque F1 en 1985.
Il reste un symbole puisqu’il est porté lors des cérémonies officielles par la garde du drapeau des corps départementaux. Porter cette tenue pour le défilé du 14 juillet est intimement lié aux valeurs et au protocole qui accompagnent les officiers de sapeurs-pompiers. Il s’agit de perpétuer la tradition, de penser aux collègues tombés en service commandé et à leurs familles ainsi qu’aux grandeurs et aux servitudes d’un métier exigeant où l’on travaille le jour comme la nuit.

La garde au drapeau défilera pour la première fois en tenue de tradition, à Paris.
Comme les écoles de police et gendarmerie, l'Ecole nationale dispose désormais d'une tenue de tradition. Il s'agit de la réplique exacte de la tenue que portaient les officiers de sapeurs-pompiers en 1895. Elle se compose notamment du képi polo surmonté d'un plumet tricolore.

 

  • Le chant traditionnel du défilé « Arborant l’Insigne Tricolore »

Télécharger les paroles

 

  • Le chant des défilants marseillais

Chant spécialement écrit par les officiers qui défileront à Marseille. Télécharger les paroles

 

  • Presse

Pour visionner et télécharger le dossier de presse, cliquez ci-dessous >>