Annulation : Journées professionnelles Retex de la catastrophe du Tohoku

Annulation Journées professionnelles Retour d’expérience de la catastrophe du Tohoku « Au-delà de Fukushima, une catastrophe protéiforme »

Les journées professionnelles sur le Retour d’expérience de la catastrophe du Tohoku » qui devaient avoir lieu les 6 et 7 octobre sont annulées. La date du report n'est pas encore définie, nous ne manquerons pas de vous en tenir informés.

 

Journées professionnelles Retour d’expérience de la catastrophe du Tohoku « Au-delà de Fukushima, une catastrophe protéiforme » 6 et 7 octobre 2014 à l’ENSOSP

Le vendredi 11 mars 2011, à 14 h. 46, un séisme, d’une magnitude de 9, au niveau de son hypocentre, se produit. La magnitude dépassera 6 dans les terres, au niveau de la région nord est de Honshu, le Tohoku. Quelques dizaines de minutes plus tard, un tsunami ravagera les côtes, remontant fleuves et rivières sur des dizaines de kilomètres parfois. Secousses telluriques et afflux d’eau, au-delà de l’impact direct humain, entraineront de nombreux accidents industriels.

Ainsi, même si ce qui est souvent retenu est la catastrophe de la Centrale nucléaire de Fukushima Daischi, le  séisme du 11 mars 2011 a avant tout entraîné un désastre humain se traduisant par le décès ou la disparition de près de 20 000 personnes.

La catastrophe du 11 mars présente les particularités suivantes :

- dégâts immenses dus au tsunami d’une hauteur dépassant, par endroit, les 10 m

- grande étendue de destruction sur une zone géographique immense

- nombre de victimes très important (18 000 morts – 6000 blessés – 2 800 disparus)

- nombre important des réfugiés (550 000 réfugiés au 15 mars 11)

- accident nucléaire dû au tsunami

- nombreux accidents industriels chimiques et pétroliers

- envergure inédite depuis 600 ans de la magnitude atteignant 9 et la secousse durant, par endroit, plus de 6 mn et nombre des important de répliques (jusqu’en septembre 2012, il y aura plus de 713 répliques à une  magnitude supérieure à 5, constituant chacune un tremblement de terre important)

- « catastrophe » économique

Et portant sur des domaines variés tant sur les étapes de préparation, de gestion de la catastrophe que post accidentels

 

Ce colloque s’adresse aux cadres supérieurs et intermédiaires des Services d’urgence, aux spécialistes des risques naturels et des risques technologiques, aux personnels soignants.

Téléchargez le programme complet en français

Download the program

Téléchargez le coupon réponse

 

Si ces journées vous intéressent, vous serez également intéressés par la manifestation suivante :

Carrefour NRBCE du Congrès fédéral de la F.N.S.P.F. en Avignon Présentation de l’organisation des équipes N.R.B.C. des principaux pays membres du Comité Technique International du Feu 3 octobre de 9 h. à 12 h. 30

La Fédération nationale des sapeurs pompiers de France est membre du Comité technique international du feu au côté de 35 autres associations nationales de sapeurs pompiers. La plupart des pays sont européens, le Japon et les Etats Unis d’Amérique complètent les membres.

Le C.T.I.F. regroupe de nombreuses commissions. L’une d’entre elles est la commission « Matières dangereuses » traite des interventions à caractères technologiques, aussi bien liées aux risques industriels qu’aux actes malveillants à caractère N.R.B.C.E. Elle se réunit deux fois par an.

La commission « Matières dangereuses » se réunissant à l’E.N.S.O.S.P., en France, sous l’égide de la F.N.S.P.F., en octobre prochain, ses membres viendront animer le carrefour annuel N.R.B.C. dans le cadre du congrès fédéral et présenter l’organisation de leurs équipes spécialisées

L’objectif de cette table ronde est de présenter et d’échanger sur les organisations, équipements et formations des principaux pays membres du C.T.I.F.

Ce colloque s’adresse aux spécialistes des risques technologiques et aux personnels soignants impliqués dans ce domaine.